Perquisition et gardes à vue : comme un parfum de scandale à La Mézière !

Julien MassonCommuniqué de Julien Masson, Responsable FN de la 2ème circonscription d’Ille et Vilaine.

Le lundi 9 janvier l’hôtel de ville de la Mézière a été perquisitionné et cinq élus, anciens et actuels, dont le maire socialiste Gérard Bazin et son adjoint à l’urbanisme Régis Mazeau, ont été placés en garde à vue pour « prise illégale d’intérêt ».

Certaines maisons du lotissement du Pré Jouanette, appelé aussi par les habitants « le lotissement du maire », auraient en effet été vendues à des proches de ces élus. Les auditions des enquêteurs ont d’ailleurs permis de déterminer certaines responsabilités.

La présomption d’innocence est de mise, mais si ces accusations de copinages venaient à s’avérer exactes dans les semaines à venir, elles jetteraient un discrédit total sur la gestion des équipes menées par Gérard Bazin, maire depuis 12 ans. Elles démontreraient une nouvelle fois un système que nous avons déjà constaté et dénoncé dans bien d’autres collectivités tenues par des barons locaux, souvent socialistes.

Le Front National souhaite que toute la lumière soit faite rapidement sur cette affaire et appelle les Français à mettre fin aux petits arrangements et à précipiter la chute des féodalités et baronnies du système.

Voeux de Gilles Pennelle pour 2017

Non, la Bretagne ne va pas « disparaître » !

GillesCommuniqué de Gilles Pennelle, Président du groupe des élus Front National au Conseil régional de Bretagne, Secrétaire départemental du FN en Ille-et-Vilaine.

Suite à certaines réactions lues dans la presse locale sur la proposition de Marine Le Pen de supprimer l’échelon administratif régional, une mise au point est nécessaire pour éviter les caricatures.

La volonté de suppression de la Région en tant qu’entité administrative ne doit pas être interprétée comme la disparition de la Bretagne, des Pays de la Loire ou de la Normandie en tant que Régions historiques mais bien en tant qu’échelon administratif dans un souci d’économies financières, de promotion de la démocratie locale et de cohérence d’action dans les politiques publiques.

La Bretagne n’a pas attendu la création du Conseil Régional en tant que collectivité locale en 1986 pour exister. Elle est le fruit d’une histoire, de traditions, d’une culture et d’une identité que seul le Front National défend.

La suppression de l’échelon régional correspond à une volonté de réhabilitation du département et de ses compétences historiques, ainsi que d’une rationalisation de la répartition des compétences. A titre d’exemple, il est farfelu d’imaginer que les lycées soient de la compétence régionale alors que les collèges sont de la compétence départementale. Ce sidérant partage n’est source que de gabegie et de gaspillages que seule Marine Le Pen aura le courage de faire cesser.

L’échelon territorial de référence doit rester le département. Il a prouvé son efficacité depuis plus de 200 ans. En aucun cas, cela n’empêchera une réflexion à l’échelle régionale par la création d’un organe de représentants des différents conseils départementaux.

Baisse du nombre d’élus, de fonctionnaires territoriaux, simplification administrative et économies sont les recettes pour remettre la France en ordre.

A Rennes, le Marché de Noël doit être maintenu place du Parlement !

z-bB4GyQCommuniqué de Sébastien Angué, Responsable Front national de la 8ème circonscription d’Ille-et-Vilaine.

Cette année encore, le traditionnel Marché de Noël présent Place du Parlement de Bretagne est une réussite festive et populaire, avec ses chalets, ses bonnes senteurs, son manège ancien et sa magnifique crèche de Noël.

La belle ambiance redynamise ainsi l’animation commerciale en centre-ville devenu morose à la suite des manifestations violentes de l’année 2016.

Malgré cela, Mme Appéré et la majorité socialiste, soutenue implicitement par l’opposition molle de Les Républicains, ont décidé de déplacer dès 2017 ce Marché de Noël sur le Mail François Mitterrand, sans aucune concertation avec les organisateurs de ce marché ou les commerçants.

Plutôt que de penser à une idée novatrice pour le développement du quartier du Mail François Mitterrand, Mme Appéré préfère détruire les actions bénéfiques à la vie économique rennaise.

Cette vision sans lendemain se doit d’être sanctionnée sévèrement par la population rennaise, qui signe déjà en masse la pétition, mise en place par les organisateurs, contre le déplacement du Marché de Noël.

Le Front National, soucieux de préserver l’économie locale et nos traditions séculaires, apporte tout son soutien pour un maintien définitif du Marché de Noël sur la place du Parlement de Bretagne, et appelle tous les rennais à apporter leur signature à la pétition en cours.

Discours de politique générale de Gilles Pennelle au Conseil régional de Bretagne

Voilà un an que les élus Front National siègent au Conseil régional de Bretagne. Ils y apportent des paroles vraies et de l’oxygène.

Retrouvez le discours de politique générale prononcé par Gilles Pennelle  que j’ai tenu cette semaine dans l’hémicycle, au cours duquel il est notamment revenu sur la mort des agriculteurs bretons.

Police Municipale à Rennes : Nathalie Appéré refuse d’entendre ses policiers

Julien MassonCommuniqué de Julien Masson, responsable Front National de la 2ème circonscription d’Ille-et-Vilaine.

Dans un contexte national marqué par les attentats et l’état d’urgence, Nathalie Appéré persiste dans son refus d’armer notre Police municipale, malgré leur demande.

Au prétexte, selon elle, de ne pas « agiter les peurs », Mme Appéré en vient à oublier une de ses missions essentielles: assurer la tranquillité et la sécurité des rennais. Un décret du 29 novembre dernier vient pourtant d’élargir la possibilité pour tous les maires de France d’armer leur Police municipale, les mairies FN sont d’ailleurs en pointe sur ce sujet.

Contrairement à l’opposition molle, incarnée par Bertrand Plouvier, qui ne prend toujours pas de décision claire sur ce sujet, le Front National le réaffirme : l’armement de la Police municipale accompagnée d’une formation préalable est une priorité.

Hollande renonce, le grand nettoyage continue !

GillesCommuniqué de Gilles Pennelle, Président du groupe Front National au Conseil régional de Bretagne, Secrétaire départemental du FN en Ille-et-Vilaine.

Les Français ne veulent plus des hommes du passé. Après Nicolas Sarkozy et Alain Juppé, c’est maintenant François Hollande qui est contraint de quitter la scène politique. Désavoué par le peuple, il a pris conscience qu’il ne pouvait faire face aux graves crises politique, identitaire, économique et sociale que connaît la France.

Pour la résoudre, les Français ont besoin d’une grande alternative, celle que porte Marine Le Pen.

La classe politique, de droite comme de gauche, est un immense champ de ruines. Partout le doute s’installe, les divisions sont profondes. Les Français ont besoin de certitudes, d’un projet clair, de solutions nouvelles. Un par un, ils écartent ceux qui ont gouverné la France et ont échoué.

Le grand nettoyage n’est pas terminé.

Premier tour de la primaire de la droite et du centre : la confirmation de la fin de l’exception bretonne !

GillesCommuniqué de Gilles Pennelle, Président du groupe Front National au Conseil régional de Bretagne, Secrétaire départemental du FN en Ille-et-Vilaine.

Le 1er tour de la primaire de la droite et du centre en Bretagne vient confirmer une tendance déjà observée dans les précédents scrutins : la perte de l’influence des centristes dans la vie politique bretonne. Leurs principaux leaders à l’image du Député de Fougères Thierry Benoit, soutenaient ardemment Alain Juppé. Celui-ci a subi une défaite importante dans quasiment tous les bureaux de vote de la Bretagne

Si nous ajoutons à ce résultat la percée du Front National aux dernières élections régionales, nous pouvons affirmer qu’il n’y a plus « d’exception bretonne ». Face aux défis du monde actuel : explosion de l’immigration, désindustrialisation, crise agricole… les Bretons tournent le plus en plus le dos à un programme centriste en décalage avec les réalités.

C’est l’un des grands enseignements de la primaire en Bretagne.

Haut de page