Stop à la violence en centre-ville, pour une ville de Rennes apaisée.

z-bB4GyQCommuniqué de Sébastien Angué, Responsable Front National de la 8ème circonscription d’Ille-et-Vilaine.

Ces derniers jours, l’ambiance autour de la place Saint-Anne s’est considérablement dégradée. La presse évoque de nombreux actes de violences et d’alcoolisation excessive sur la voie publique. L’exaspération gagne les commerçants et riverains du quartier.

La Police Municipale ne reçoit pas les ordres nécessaires afin d’endiguer ce fléau et se retrouve accusée à tort de laxisme.

Mme Appéré et la majorité socialiste, préférant s’occuper de l’accueil des migrants sur le territoire, et soutenue par l’opposition molle des Républicains, délaissent complètement la sécurité de nos concitoyens et laissent se détériorer le bassin économique local, déjà mis à mal par les manifestations violentes de l’année 2016.

Le Front National, soucieux de préserver l’attractivité et la sécurité du centre historique de Rennes, demande le renforcement des effectifs et l’armement de la Police Municipale, la mise en place d’une interdiction et d’un contrôle ferme de la consommation d’alcool et de stupéfiants sur la voie publique. Il demande également l’interdiction de la mendicité agressive afin de restaurer la tranquillité d’un quartier qui se veut dynamique.

CETA : Un nouveau coup dur porté aux agriculteurs bretons !

GillesCommuniqué de Gilles Pennelle, Président du groupe des élus Front National au Conseil régional de Bretagne, Secrétaire départemental du FN en Ille-et-Vilaine.

L’accord de libre-échange avec le Canada, approuvé cette semaine par le Parlement européen mais combattu par les élus Front National, est une nouvelle preuve de l’irresponsabilité de l’Union européenne et de ses thuriféraires de droite et de gauche.

En supprimant, au nom d’une idéologie libre-échangiste déconnectée de la réalité, les dernières barrières douanières et normes sanitaires sur les produit…s canadiens, ce traité constitue une grave menace pour les agriculteurs bretons.

Ce sont avant tout nos éleveurs bovins qui seront impactés. Ce traité ouvrant au Canada la possibilité de déverser 50 000 tonnes de viande bovine sur le marché européen. Un tel traité est criminel vis-à-vis de nos éleveurs déjà gravement frappés par une crise sans précédent.

Seule Marine Le Pen Présidente de la République aura la volonté d’enfin protéger notre modèle agricole en dénonçant ce funeste accord et en tournant le dos à une Union européenne dont les méfaits pour nos agriculteurs ne sont plus à démontrer !

Diffusion en avant-première du film anti-national « Chez nous » au Gaumont Rennes. Le monde du showbiz au secours d’un Système aux abois !

EmericCommuniqué de Emeric Salmon, Conseiller régional de Bretagne, Responsable de la section Rennes du Front National.

Le film anti-FN « Chez Nous » du réalisateur belge Lucas Belvaux sera diffusé en avant-première ce soir au Cinéma Gaumont de Rennes.

Grassement subventionné par nos impôts (plus d’1 million d’euros de fonds publics), sponsorisé par les chaînes publiques, ce film à charge et aux clichés déjà maintes fois ressassés sortira officiellement dans les salles à 2 mois de l’élection présidentielle. Le coût de ce film sera-t-il comptabilisé dans les comptes de campagne des autres partis ? On peut l’espérer puisqu’il s’agit d’une propagande ouvertement assumée par le réalisateur lui-même : « La présidentielle approchant, il m’a semblé qu’il était urgent de faire ce film » !

Une nouvelle fois le microcosme des artistes subventionnés se mobilise pour tenter de lutter contre l’espoir de millions d’électeurs… mais que ferait la gauche bien-pensante sans le FN ? Elle s’ennuierait !

Les Français ne sont pas dupes des basses manoeuvres d’un système aux abois et porteront Marine à l’Elysée pour reprendre leur destin en main.

Reportage TVR35 : Qui est Gilles Pennelle, le patron du FN en Bretagne ?

Découvrez ce reportage exclusif consacré à Gilles Pennelle, Chef de file du Front National en Bretagne… et de retenir : « Je pense que Marine Le Pen va arriver en tête au premier tour en Bretagne ! « 

Déboutés du droit d’asile : des exigences bien surprenantes

EmericCommuniqué de Emeric Salmon, Conseiller régional de Bretagne, Responsable de la section Rennes du Front National.

Après avoir occupé la maison des associations ce week-end, des déboutés du droit d’asile « réclament un toit » et font appel à l’hébergement d’urgence du 115. D’abord pris en charge dans un hôtel à proximité de la gare de Rennes, une maison vide est actuellement squattée pour les héberger.

Les déboutés du droit d’asile, n’ayant pas obtenu le statut de réfugié et devenus de fait clandestins, n’ont pas à se maintenir sur le territoire, encore moins à exiger un toit. Encore faudrait-il que la loi soit appliquée.

Le droit d’asile est aujourd’hui totalement dévoyé. Un rapport de la Cour des comptes tirait la sonnette d’alarme en 2015 : malgré l’obligation de quitter le territoire français (OQTF) qui leur est notifiée, 96% des déboutés du droit d’asile ne sont pas reconduits à la frontière et restent donc sur le territoire national au mépris de la loi. La Cour des comptes ajoutait que cette politique « est devenue la principale source d’arrivée d’immigrants clandestins en France (…) elle n’est pas soutenable à court terme. Elle est au bord de l’embolie ». La situation est ainsi dramatique pour l’hébergement d’urgence comme le rappelle la Cour « La saturation du dispositif d’accueil de demandeurs d’asile conduit à un report conséquent des demandes sur l’hébergement d’urgence de droit commun. Il en résulte un effet d’éviction de personnes sans domicile qui auraient dû bénéficier d’une place ». Ces dérives portent à plus de 2 milliards d’euros par an le coût global de l’asile.

Une réforme profonde du droit d’asile est plus que jamais nécessaire afin de lui assurer sa vocation originelle et de faire appliquer l’état de droit en éloignant systématiquement les déboutés du droit d’asile.

Perquisition et gardes à vue : comme un parfum de scandale à La Mézière !

Julien MassonCommuniqué de Julien Masson, Responsable FN de la 2ème circonscription d’Ille et Vilaine.

Le lundi 9 janvier l’hôtel de ville de la Mézière a été perquisitionné et cinq élus, anciens et actuels, dont le maire socialiste Gérard Bazin et son adjoint à l’urbanisme Régis Mazeau, ont été placés en garde à vue pour « prise illégale d’intérêt ».

Certaines maisons du lotissement du Pré Jouanette, appelé aussi par les habitants « le lotissement du maire », auraient en effet été vendues à des proches de ces élus. Les auditions des enquêteurs ont d’ailleurs permis de déterminer certaines responsabilités.

La présomption d’innocence est de mise, mais si ces accusations de copinages venaient à s’avérer exactes dans les semaines à venir, elles jetteraient un discrédit total sur la gestion des équipes menées par Gérard Bazin, maire depuis 12 ans. Elles démontreraient une nouvelle fois un système que nous avons déjà constaté et dénoncé dans bien d’autres collectivités tenues par des barons locaux, souvent socialistes.

Le Front National souhaite que toute la lumière soit faite rapidement sur cette affaire et appelle les Français à mettre fin aux petits arrangements et à précipiter la chute des féodalités et baronnies du système.

Voeux de Gilles Pennelle pour 2017

Non, la Bretagne ne va pas « disparaître » !

GillesCommuniqué de Gilles Pennelle, Président du groupe des élus Front National au Conseil régional de Bretagne, Secrétaire départemental du FN en Ille-et-Vilaine.

Suite à certaines réactions lues dans la presse locale sur la proposition de Marine Le Pen de supprimer l’échelon administratif régional, une mise au point est nécessaire pour éviter les caricatures.

La volonté de suppression de la Région en tant qu’entité administrative ne doit pas être interprétée comme la disparition de la Bretagne, des Pays de la Loire ou de la Normandie en tant que Régions historiques mais bien en tant qu’échelon administratif dans un souci d’économies financières, de promotion de la démocratie locale et de cohérence d’action dans les politiques publiques.

La Bretagne n’a pas attendu la création du Conseil Régional en tant que collectivité locale en 1986 pour exister. Elle est le fruit d’une histoire, de traditions, d’une culture et d’une identité que seul le Front National défend.

La suppression de l’échelon régional correspond à une volonté de réhabilitation du département et de ses compétences historiques, ainsi que d’une rationalisation de la répartition des compétences. A titre d’exemple, il est farfelu d’imaginer que les lycées soient de la compétence régionale alors que les collèges sont de la compétence départementale. Ce sidérant partage n’est source que de gabegie et de gaspillages que seule Marine Le Pen aura le courage de faire cesser.

L’échelon territorial de référence doit rester le département. Il a prouvé son efficacité depuis plus de 200 ans. En aucun cas, cela n’empêchera une réflexion à l’échelle régionale par la création d’un organe de représentants des différents conseils départementaux.

Baisse du nombre d’élus, de fonctionnaires territoriaux, simplification administrative et économies sont les recettes pour remettre la France en ordre.

A Rennes, le Marché de Noël doit être maintenu place du Parlement !

z-bB4GyQCommuniqué de Sébastien Angué, Responsable Front national de la 8ème circonscription d’Ille-et-Vilaine.

Cette année encore, le traditionnel Marché de Noël présent Place du Parlement de Bretagne est une réussite festive et populaire, avec ses chalets, ses bonnes senteurs, son manège ancien et sa magnifique crèche de Noël.

La belle ambiance redynamise ainsi l’animation commerciale en centre-ville devenu morose à la suite des manifestations violentes de l’année 2016.

Malgré cela, Mme Appéré et la majorité socialiste, soutenue implicitement par l’opposition molle de Les Républicains, ont décidé de déplacer dès 2017 ce Marché de Noël sur le Mail François Mitterrand, sans aucune concertation avec les organisateurs de ce marché ou les commerçants.

Plutôt que de penser à une idée novatrice pour le développement du quartier du Mail François Mitterrand, Mme Appéré préfère détruire les actions bénéfiques à la vie économique rennaise.

Cette vision sans lendemain se doit d’être sanctionnée sévèrement par la population rennaise, qui signe déjà en masse la pétition, mise en place par les organisateurs, contre le déplacement du Marché de Noël.

Le Front National, soucieux de préserver l’économie locale et nos traditions séculaires, apporte tout son soutien pour un maintien définitif du Marché de Noël sur la place du Parlement de Bretagne, et appelle tous les rennais à apporter leur signature à la pétition en cours.

Discours de politique générale de Gilles Pennelle au Conseil régional de Bretagne

Voilà un an que les élus Front National siègent au Conseil régional de Bretagne. Ils y apportent des paroles vraies et de l’oxygène.

Retrouvez le discours de politique générale prononcé par Gilles Pennelle  que j’ai tenu cette semaine dans l’hémicycle, au cours duquel il est notamment revenu sur la mort des agriculteurs bretons.

Police Municipale à Rennes : Nathalie Appéré refuse d’entendre ses policiers

Julien MassonCommuniqué de Julien Masson, responsable Front National de la 2ème circonscription d’Ille-et-Vilaine.

Dans un contexte national marqué par les attentats et l’état d’urgence, Nathalie Appéré persiste dans son refus d’armer notre Police municipale, malgré leur demande.

Au prétexte, selon elle, de ne pas « agiter les peurs », Mme Appéré en vient à oublier une de ses missions essentielles: assurer la tranquillité et la sécurité des rennais. Un décret du 29 novembre dernier vient pourtant d’élargir la possibilité pour tous les maires de France d’armer leur Police municipale, les mairies FN sont d’ailleurs en pointe sur ce sujet.

Contrairement à l’opposition molle, incarnée par Bertrand Plouvier, qui ne prend toujours pas de décision claire sur ce sujet, le Front National le réaffirme : l’armement de la Police municipale accompagnée d’une formation préalable est une priorité.

Hollande renonce, le grand nettoyage continue !

GillesCommuniqué de Gilles Pennelle, Président du groupe Front National au Conseil régional de Bretagne, Secrétaire départemental du FN en Ille-et-Vilaine.

Les Français ne veulent plus des hommes du passé. Après Nicolas Sarkozy et Alain Juppé, c’est maintenant François Hollande qui est contraint de quitter la scène politique. Désavoué par le peuple, il a pris conscience qu’il ne pouvait faire face aux graves crises politique, identitaire, économique et sociale que connaît la France.

Pour la résoudre, les Français ont besoin d’une grande alternative, celle que porte Marine Le Pen.

La classe politique, de droite comme de gauche, est un immense champ de ruines. Partout le doute s’installe, les divisions sont profondes. Les Français ont besoin de certitudes, d’un projet clair, de solutions nouvelles. Un par un, ils écartent ceux qui ont gouverné la France et ont échoué.

Le grand nettoyage n’est pas terminé.

Premier tour de la primaire de la droite et du centre : la confirmation de la fin de l’exception bretonne !

GillesCommuniqué de Gilles Pennelle, Président du groupe Front National au Conseil régional de Bretagne, Secrétaire départemental du FN en Ille-et-Vilaine.

Le 1er tour de la primaire de la droite et du centre en Bretagne vient confirmer une tendance déjà observée dans les précédents scrutins : la perte de l’influence des centristes dans la vie politique bretonne. Leurs principaux leaders à l’image du Député de Fougères Thierry Benoit, soutenaient ardemment Alain Juppé. Celui-ci a subi une défaite importante dans quasiment tous les bureaux de vote de la Bretagne

Si nous ajoutons à ce résultat la percée du Front National aux dernières élections régionales, nous pouvons affirmer qu’il n’y a plus « d’exception bretonne ». Face aux défis du monde actuel : explosion de l’immigration, désindustrialisation, crise agricole… les Bretons tournent le plus en plus le dos à un programme centriste en décalage avec les réalités.

C’est l’un des grands enseignements de la primaire en Bretagne.

Aéroport de Lannion : quand l’État se désengage au détriment de notre sécurité et de notre économie !

GillesCommuniqué de Gilles Pennelle, Président du groupe Front National au Conseil régional de Bretagne, Secrétaire départemental du FN en Ille-et-Vilaine.

Le Gouvernement socialiste a acté la suppression des postes frontières de plusieurs aéroports privés, dont celui de Lannion.

Cette décision s’inscrit dans une logique d’austérité lancée par Nicolas Sarkozy (plus de 2000 douaniers en moins durant son mandat) et imposée par l’Union Européenne. Cela conduit à une restriction drastique des postes frontières et des effectifs de douaniers dans notre pays. La conséquence directe de ce désengagement est un péril pour notre sécurité nationale, dans un contexte de submersion migratoire et de terrorisme mondialisé.

Cependant, d’autres répercussions négatives sur notre économie bretonne sont à prévoir.

Ainsi, l’aéroport de Lannion va perdre les voyageurs extérieurs à l’espace Schengen notamment Britanniques. Nos relations commerciales entre notre région et la Grande-Bretagne seront ainsi pénalisées.

Le Front National dénonce le sacrifice de notre sécurité et de nos entreprises pour des économies budgétaires dérisoires.

Police Municipale à Rennes : Madame Appéré avance à tout petit pas !

Julien MassonCommuniqué de Julien Masson, Responsable Front National de la 2ème circonscription d’Ille-et-Vilaine.

Après avoir insulté la police municipale allant jusqu’à les traiter de « policiers nationaux refoulés », la majorité socialiste a enfin accordé une augmentation de leurs effectifs. Le Front National se félicite de cette première prise en compte d’un besoin de la police municipale.

Bien conscient que cette annonce intervient dans l’unique but de calmer la colère qui gronde au sein des forces de l’ordre, le Front National regrette que la revendication principale des agents, celle de l’armement, soit restée lettre morte.

Certes les missions de la police municipale diffèrent de celles de la police nationale et elle doit garder ses spécificités. Mais, à l’heure où l’insécurité gagne de nombreux quartiers, où le simple fait de porter un uniforme est une prise de risque pour nos fonctionnaires et où nos établissements scolaires et lieux publics sont des cibles potentielles de la barbarie islamiste, les policiers municipaux doivent être armés. Les tonfas et gaz lacrymogènes ne suffisent plus.

Pour la sécurité des rennais, l’armement de la police municipale accompagnée d’une formation préalable est devenue une priorité. Les Rennais peuvent compter sur le Front National pour le rappeler sans cesse à Madame Appéré et à sa majorité.

Squat de la Poterie par 160 clandestins: les contribuables rennais paieront !

EmericCommuniqué de Emeric Salmon, Conseiller régional de Bretagne, Responsable de la section Rennes du Front National.

La municipalité socialiste rennaise vient une nouvelle fois de montrer son laxisme et sa lâcheté.

Cédant facilement aux pressions d’une dizaine d’associations gauchistes grassement subventionnées, elle vient en effet de proposer un contrat permettant aux 160 clandestins squattant l’ancien EHPAD de la Poterie de voir leurs factures d’eau, d’électricité, de chauffage et d’assurance être payées par le contribuable rennais, dans le plus total mépris de l’état de droit.

A l’heure où les foyers d’urgence du 115 sont saturés et qu’un nombre grandissant de rennais se retrouvent dans la détresse sociale (mal logement, renoncements aux soins, précarité, factures impayées…), le Front National est particulièrement choqué d’apprendre ce soutien de la mairie à ces étrangers en infraction avec la loi.

Les clandestins déboutés du droit d’asile n’ont pas vocation à rester sur le territoire. Ce bâtiment doit en outre faire l’objet d’une réhabilitation pour y accueillir des personnes âgées. Nos anciens attendront !

Il fait bon être étranger délinquant dans la France socialiste. Il est grand temps de mettre fin à la préférence étrangère et de revenir au grand principe de solidarité et de fraternité nationale : les nôtres avant les autres.

Le Front National dénonce ainsi l’incroyable appel d’air organisé par les socialistes et exige la simple application des lois de la République.

Présidentielles américaines: la victoire du peuple contre les élites !

GillesCommuniqué de Gilles Pennelle, Président du groupe Front National au Conseil régional de Bretagne, Secrétaire départemental du FN en Ille-et-Vilaine.

L’élection de Donald Trump rappelle à tous ceux qui l’avaient oublié que c’est le peuple qui détient le pouvoir.

Cette élection est la victoire des oubliés de l’Amérique profonde qui ont donné un coup de « santiag » aux bobos des grandes villes de la côte Est !

En Angleterre, aux USA et aussi… en France, la révolte gronde contre les « élites » auto-proclamées qui ont confisqué le pouvoir.

Ici, en Bretagne, la classe politique, de la gauche aux Républicains, avait choisi Clinton. Ses réactions aujourd’hui prouvent que la « gueule de bois » n’est pas bonne conseillère.

Une bonne nouvelle pour tous ceux qui attendent avec impatience la victoire de Marine Le Pen en 2017 !

Pour une bouffée d’air démocratique à Rennes !

EmericCommuniqué de Emeric Salmon, Conseiller régional de Bretagne, Responsable de la section Rennes du Front National

Le Front National s’étonne de la tenue prochaine dans la maison de quartier de Villejean d’une réunion pour la « constitution d’un mouvement contre le FN au second tour de l’élection présidentielle » organisée par le collectif « La B.O.U.F.F.E.E ».

L’organisation d’un tel évènement dans une maison de quartier grassement subventionnée par la ville de Rennes à plus de 535 000 euros est une insulte à tous les Rennais qui votent Front national et qui sont de plus en plus nombreux élection après élection.

Nous recommandons fortement à Nathalie Appéré et son équipe municipale de mettre en œuvre les moyens à leur disposition pour annuler cet évènement antidémocratique. Les maisons de quartiers doivent être un lieu permettant le lien social et non pas celui de l’exclusion d’un grand nombre de Rennais.

Jungle de Calais : Gilles Pennelle revient sur un gigantesque mensonge d’Etat !

Le démantèlement de la jungle de Calais fait éclater la vérité au grand jour : le gouvernement socialiste, ses alliés républicains et centristes ainsi que la presse militante vous ont menti ! Les familles syriennes et irakiennes fuyant « la guerre et les bombes » ne sont en fait que des hommes seuls originaires d’Afrique subsaharienne et d’Asie installés contre notre gré avec l’argent des familles françaises modestes et de nos petits retraités qui ont du mal à boucler les fins de mois !

Depuis le quartier de la Forairie à Fougères, je reviens sur ce qu’il se passe à Beaucé et vous rappelle que le Front National est le seul à vous dire la vérité !

Découvrez et partagez la vidéo

Démantèlement de la « jungle » de Calais : le Front National, seul rempart contre la submersion migratoire !

Il y a aujourd’hui deux camps : celui des patriotes (représentés uniquement par le Front National) qui souhaitent redonner la priorité aux Français et celui de ceux qui veulent nous imposer l’accueil de clandestins alors que nous n’en avons pas les moyens !

A la suite de sa publication dévoilant les communes bretonnes qui se verront imposer dès aujourd’hui des centaines de clandestins aux frais du contribuable, Gilles Pennelle était interrogé par France 3 Bretagne.

Découvrez et partagez la vidéo

Qui dirige réellement le Conseil régional de Bretagne ?

Gilles Pennelle intervenait au Conseil régional de Bretagne pour dénoncer la façon dont Jean-Yves Le Drian préside le Conseil régional en méprisant les élus et donc la souveraineté populaire ainsi que le pouvoir confisqué par les services et son cabinet !

Découvrez et partagez la vidéo

Droits sociaux et aides financières aux étrangers : stop à l’enfumage du Système et de ses sbires !

Stop à l’enfumage du Système et de ses sbires ! Quand bon nombre de nos concitoyens vivent dans la misère, les migrants que nous impose le gouvernement socialiste aux ordres de Bruxelles bénéficient de nombreux droits sociaux et aides financières tirées de la poche du contribuable !

Contre les manipulations et mensonges des pseudo bien-pensants, du gouvernement socialiste et de la presse militante esclave du Système mais également contre les trahisons de la droite, je reviens en vidéo sur ces aides et la réalité de la folle politique immigrationniste et ses effets néfastes pour le peuple français que seul le Front National défend !

Au nom du peuple et autour de Marine Le Pen, nous incarnons la Résistance française contre le Système !

Découvrez et partagez la vidéo de Gilles Pennelle

Installation forcée des immigrés de Calais en Bretagne : que veut-on cacher aux Bretons ?

GillesCommuniqué de Gilles Pennelle, Président du groupe Front National au Conseil régional de Bretagne, Secrétaire départemental du FN en Ille-et-Vilaine.

Le plan Cazeneuve qui prétend vider la jungle de Calais prévoit l’installation de près de 800 immigrés en Bretagne.

J’ai interrogé, en vain, Monsieur le Préfet de région afin de connaitre la liste des Centres d’Accueil et d’Orientation (CAO) retenus en Bretagne et le nombre d’immigrés dans chacun d’eux.

Hier lors de la séance plénière du Conseil régional de Bretagne, Jean-Yves Le Drian a refusé d’inscrire à l’ordre du jour le vœu déposé par le groupe Front National demandant les mêmes éléments.

Que veut-on cacher aux Bretons ?

Les élus régionaux du Front National exigent la transparence sur un sujet qui inquiète légitimement les habitants de notre région et les concerne directement car c’est l’argent des contribuables qui financera ces installations.

Les élus FN de Fougères (35) s’opposent à l’installation programmée de 150 clandestins

Non à l’installation de 150 immigrés clandestins à Fougères !

GillesCommuniqué de Gilles Pennelle, Président du groupe Front National au Conseil régional de Bretagne, Conseiller municipal de Fougères, Secrétaire départemental du FN en Ille-et-Vilaine.

Le gouvernement socialiste a décidé d’installer de façon autoritaire 150 immigrés clandestins de « la jungle » de Calais à Fougères.

Ces immigrés, qui voulaient passer en Angleterre, vont être transformés par le gouvernement en demandeurs d’asile. Avec ce statut, l’Etat, c’est-à-dire les contribuables français, va prendre financièrement totalement en charge cette installation.

Ces 150 immigrés seront logés, nourris, chauffés, soignés gratuitement. Ils percevront une indemnité journalière conséquente. Ils auront sans travailler plus d’avantages que bien des français. C’est la préfecture, et non des associations comme annoncé, qui réglera la note. Le gouvernement socialiste met en place la préférence étrangère.

J’appelle, avec Virginie d’Orsanne, Conseillère municipale de Fougères, les Fougerais à protester et manifester contre cette injustice sociale !

A Rennes, seuls les élus régionaux FN témoignent leur reconnaissance et apportent leur soutien aux policiers !

GillesCommuniqué de Gilles Pennelle, Président du groupe Front National au Conseil régional de Bretagne, Secrétaire départemental du FN en Ille-et-Vilaine.

Les Conseillers régionaux de Bretagne du Front National étaient ce midi les seuls élus aux côtés des policiers qui exprimaient leur colère et leur ras-la-bol devant l’Hôtel de Police de Rennes.

L’attaque au cocktail molotov de deux véhicules de police à Viry-Châtillon est une étape supplémentaire dans la violence qu’expriment certaines communautés dans les zones de non-droit qui se multiplient en France.

Le Front National apporte tout son soutien aux forces de police qui, dans les quartiers, défendent l’Etat et la République. Il condamne avec la plus grande fermeté l’inaction du Ministre de l’intérieur qui, face à des actes de guerre, ose parler de « sauvageons ».

Le Front National demande la démission immédiate de Bernard Cazeneuve.

IMG_0470

Pas de migrants à Trégunc !

Manifestation contre l’installation imposée et coûteuse de 50 migrants à Trégunc

14595708_1397874230223517_6511621589365031423_n

Le gouvernement a décidé d’imposer l’installation de 800 immigrés de la jungle de Calais en Bretagne. 50 migrants vont ainsi s’installer à Trégunc (29). Alors qu’un grand nombre de nos compatriotes sont mal-logés, mal-nourris, mal-soignés…. cette population étrangère sera logée dans un luxueux centre de vacances.

Loin de mettre en place une nécessaire et légitime politique de priorité nationale, les pouvoirs publics institutionnalisent donc au contraire une véritable préférence étrangère.

Le Front national ne pouvait laisser faire. Gilles Pennelle, une délégation des élus FN régionaux et plus de 300 militants et sympathisants patriotes avaient donc décidé de se rassembler devant la mairie pour protester contre cette injustice.

Le Front National assure qu’il maintiendra une vigilance constante sur ce dossier et restera pleinement mobilisé pour s’opposer aux autres futures installations programmées.

Inauguration d’une usine chinoise à Carhaix : seul le FN défend nos éleveurs !

Gilles Pennelle, Président du groupe FN au Conseil régional de Bretagne, Agnès Richard et Emeric Salmon, conseillers régionaux, étaient présents devant l’usine chinoise de poudre de lait Synutra inaugurée à Carhaix (Finistère).

Alors que les élus UMPS étaient à l’intérieur de cette usine en train de boire du champagne, nous étions devant pour dénoncer la main-mise des multinationales sur l’agriculture française et l’asservissement programmé de nos éleveurs condamnés, à ce rythme, à disparaitre !

Découvrez et partagez la vidéo réalisée à cette occasion

La rocade de Rennes de nouveau à 90 km/h : une lourde facture pour le contribuable et un camouflet pour Nathalie Appéré

EmericCommuniqué de Emeric Salmon, Conseiller régional de Bretagne, Responsable de la section Rennes du Front National.

Après un an de limitation à 70 km/h sur la partie ouest de la rocade, le préfet d’Ille-et-Vilaine vient d’annoncer le retour à 90 km/h pour l’ensemble de la rocade. Bien que fortement dénoncée par les automobilistes lors de sa mise en place et contredite par un rapport de l’ADEME de février 2014, Nathalie Appéré et ses élus socialistes et écologistes avaient imposé leur décision sous prétexte d’une baisse de la pollution aux particules fines.

Un an plus tard, le constat est sans appel : la qualité de l’air, bien loin de s’améliorer, s’est dégradée. L’écoulement du trafic ne s’est pas amélioré, aucune réduction du bruit n’a été constatée et le nombre d’accidents y a même augmenté !

Pire, cette année d’expérimentation aura couté 250 000 €, sans compter le remplacement des panneaux estimé à 49 000 €. Un coût jugé « raisonnable » pour le préfet mais bien en pure perte pour le contribuable rennais !

Compte tenu du coût exorbitant de cette fantaisie de Madame Appéré, le Front National propose que cette somme soit remboursée aux contribuables Rennais par ses indemnités et celles de ses adjoints.

Il se félicite par ailleurs de la sage décision du préfet et assure les rennais de sa vigilance sur les problèmes de leur quotidien.

Interview de Emeric Salmon, Conseiller régional de Bretagne, responsable FN pour la ville de Rennes

A l’occasion des Estivales de Marine Le Pen à Fréjus, le site Breizh-info.com a interrogé Emeric Salmon, conseiller régional de Bretagne, afin de recueillir ses impressions sur les travaux et les déclarations du week-end, mais aussi sur son rôle en tant qu’élu de Bretagne. Extraits choisis.

image

Breizh-info.com :  Pouvez vous vous présenter à nos lecteurs. Qu’est ce qui vous a poussé à rejoindre le Front national ?

J’ai 42 ans. Né à Vannes, je vis à Rennes depuis 1993 où je suis arrivé pour faire mes études supérieures et où je suis resté pour ma vie professionnelle. J’ai toujours été électeur du Front national (mon premier vote en 1992 a été « non à Maastricht »). J’ai adhéré au Front national pour la 1ère fois en 2004 et c’est ma rencontre avec Gilles Pennelle à l’automne 2014 qui m’a fait basculer de simple adhérent à militant actif et désormais élu au conseil régional de Bretagne.

Breizh-info.com : De retour des Estivales de Fréjus, quel bilan tirez-vous de ces deux journées de travaux ?

Ce fut un moment important de la vie politique française. Marine Le Pen avait déjà fait sa rentrée politique il y a quelques semaines à Brachay mais lors de ce weekend à Fréjus nous avons pu assister dans une ambiance militante très forte à de nombreuses tables rondes sur l’ensemble des sujets importants qui seront au cœur de la campagne présidentielle.

Breizh-info.com : La question de l’immigration n’a semble-t-il pas été au centre de ces deux journées. N’est-ce pas une erreur dans une période où il s’agit d’une des préoccupations majeures des Français ?

L’immigration a été abordée dans plusieurs tables rondes pendant le weekend notamment deux dans la salle plénière. Une première à laquelle participaient Valérie Laupies, Nicolas Bay, Gilles Pennelle et Cyril Nauth dont le titre « Immigration et communautarisme : la France au bord de l’explosion » exprime tout à fait la position du Front national sur cette question. La deuxième en présence de Marion Maréchal Le Pen, Steeve Briois, Marc Etienne Lansade, Robert Morio et Philippe Franceschi dont le titre « Sécurité et Justice, en finir avec le terrorisme islamique » avait bien sûr posé l’immigration au centre du débat. L’immigration et l’identité étaient également au cœur du discours de clôture de Marine Le Pen.

Breizh-info.com : En faisant de la souveraineté nationale (sortie de l’UE, de l’Otan, indépendance de la France) la question principale, la question de l’identité – sur laquelle la droite insiste beaucoup à l’heure actuelle n’est-elle pas mise au second plan ?

Les Républicains sont dans les paroles et pas dans les actes. Les actions de Nicolas Sarkozy comme ministre entre 2002 et 2007 puis comme président de la République entre 2007 et 2012 prouvent une chose : il promet, il promet, il promet…. puis il ne fait rien ; d’autant plus que sans souveraineté nationale rien ne sera possible sur la protection de l’identité française. L’Europe de Bruxelles interdira ou sanctionnera toute mesure visant à protéger notre identité. Ceux qui, chez les Républicains, promettent de défendre l’identité Française tout en restant dans l’Union européenne mentent aux Français.

Breizh-info.com : Quel plan de bataille pour 2017 ? 

Nous avons tous (adhérents, militants, cadres et élus du Front national) la conviction que Marine va l’emporter. Le combat sera compliqué car le système politique va tout faire pour empêcher cette victoire mais Marine va s’appuyer sur les nombreux collectifs qui aujourd’hui permettent au Front national d’être présent sur l’ensemble des thématiques importantes. Les Français vont ainsi découvrir que Marine Le Pen a de vraies propositions pour répondre à leurs problèmes. Puis, au début 2017, viendra la période concrète de la campagne avec des grands meetings réguliers.

Breizh-info.com : Que vous inspire le slogan « au nom du peuple » choisi par Marine Le Pen ? N’est-ce pas un petit peu présomptueux ?

Pour bien le comprendre il faut réécouter Marine Le Pen dans son discours de dimanche. Elle explique ce slogan. Les dirigeants de notre pays, d’après la définition même de ce qu’est la démocratie, ne doivent penser qu’à une seule chose : gouverner au nom du peuple français et uniquement pour le peuple français. Avec Marine Le Pen présidente de la République, cela sera : « Tout pour le peuple Français, rien sans lui, rien contre lui ».

Breizh-info.com :  En Bretagne, comment allez vous préparer la campagne pour les législatives et les présidentielles ?

Nous sommes désormais structurés en Bretagne pour pouvoir mener une campagne efficace ; nous l’avons démontré avec le très bon résultat obtenu lors des dernières élections régionales. Pour la présidentielle, nous seront tous (élus ou militants) des représentants de Marine Le Pen sur les marchés, dans les médias locaux, lors des tractages. Il y aura un grand meeting avec un leader national à Fougères courant janvier 2017 et d’autres actions tout au long du printemps.

Retrouvez l’intégralité de l’article en cliquant sur Breizh-info

Logo-Breizh-Info

Estivales de Marine Le Pen : la Bretagne déjà entièrement tournée vers 2017

A 7 mois d’une échéance cruciale pour l’avenir du pays,  voire même vitale si l’on considère que le grand enjeu de 2017 sera celui de notre survie, les patriotes étaient réunis à Fréjus ces 17 et 18 septembre pour participer aux Estivales de Marine Le Pen. Un week-end qui marquait donc officiellement le coup d’envoi de la campagne présidentielle.

Agriculture, Ruralité, Santé, Education, Famille, Europe, Sécurité, Laïcité, Identité…. Tous les sujets qui seront débattus dans les prochains mois ont été évoqués au travers de nombreuses tables rondes.

Les problématiques liées à l’immigration massive et au communautarisme étaient évidemment placées au cœur des préoccupations et ont été largement débattues. Le constat est implacable : la France est au bord de l’explosion. Gilles Pennelle, Président du groupe FN au Conseil régional de Bretagne, invité à s’exprimer à la tribune sur ce sujet, a pu en démontrer, par le menu, toutes les conséquences désastreuses pour la France et les français.

Ces Estivales étaient aussi l’occasion pour tous les élus, militants et sympathisants patriotes de s’organiser et de planifier des initiatives communes avant de s’engager pleinement dans la bataille présidentielle.

La Bretagne y a démontré qu’elle était déjà en ordre de bataille. Tous les élus régionaux et l’ensemble des secrétaires départementaux étaient présents. Le stand  qu’ils animaient a connu un vif succès.

Ces Estivales de Marine Le Pen resteront pour tous les participants comme un immense succès populaire et patriote.

Gilles Pennelle, la Fédération 35 et tous les patriotes bretons assurent Marine de leur dévouement et s’engagent à consacrer toute leur énergie, pour le peuple et au nom du peuple,  pour faire de 2017 un succès historique.

66662016-09-18t153105z_2129275153_d1beucalzdaa_rtrmadp_3_france-election-lepen_0 66666614324214_1373682885975985_3370286005184260344_o

2222214311219_1373578285986445_7903802211788222669_o 111111114379844_1373883839289223_3699560784282947385_o

333CskGi5fXgAA_ONr.jpg large 77777

SPACE 2016 : Gilles Pennelle et les élus régionaux du FN à la rencontre de nos éleveurs

L’édition 2016 du SPACE, salon de l’élevage organisé à Rennes, est l’occasion d’assister à un indécent défilé de responsables politiques pour qui, comme le rappelle le célèbre proverbe, « Là où il y a de la gêne, il n’y a pas de plaisir » !

Car enfin, qui peut encore se faire berner par tous les représentants de l’UMPS qui s’y précipitent opportunément alors qu’ils soutiennent, lorsqu’ils n’en sont pas eux-mêmes les initiateurs,  toutes les mesures mortifères que l’UE impose à notre agriculture, tant à Paris qu’à Bruxelles ?

De même, qui peut même seulement imaginer qu’un personnage comme Emmanuel Macron, le banquier de chez Rothschild, qui ne s’est jamais préoccupé de notre industrie lorsqu’il était Ministre de l’économie, pourrait désormais s’intéresser subitement au sort de l’élevage français ?

Poser ces questions, c’est déjà y répondre !

A l’inverse, la visite du Salon organisée ce jour par Gilles Pennelle et la délégation d’élus régionaux était placée sous le signe de l’écoute, du dialogue, et d’un discours de vérité. La plupart des éleveurs ont spontanément souhaité les rencontrer pour leur faire part de leurs difficultés sans cesse croissantes et de leurs nombreuses attentes.

Il est clairement apparu que la plupart des éleveurs rencontrés reconnaissaient la sincérité de l’attachement du Front National à la ruralité, son absence de compromission et sa préoccupation constante à soutenir l’agriculture française, son élevage, et de manière plus globale son engagement pour sauver nos campagnes de la désertification, et donc de la ruine.

Incontestablement, beaucoup ont déjà compris que leur Salut ne pourrait venir que de Marine Le Pen et du Front National !

14362489_1370225922988348_1923600948258385003_o 14362434_1370299976314276_7007581772431166658_o

14242286_1370299972980943_2599874996523965540_o 14257638_1370226156321658_4941385386783270133_o

SPACE 2016 : retour sur l’agonie de nos agriculteurs provoquée par la soumission de l’UMPS à l’UE !

A quelques heures et à quelques kilomètres des salons du SPACE, Gilles Pennelle revient – en tant que membre du collectif « Vivre dans nos campagnes » – sur la réalité que subissent au quotidien nos agriculteurs : une terrible agonie provoquée par la soumission de nos dirigeants UMPS à l’Union européenne de Bruxelles.

Seul le Front National agira !

La Fédération FN 35 accueille Louis Aliot et se lance dans la bataille pour 2017

Huit jours après la rentrée politique de Marine Le Pen à Brachay, Gilles Pennelle, la Fédération 35 et l’ensemble des élus FN au Conseil régional de Bretagne accueillaient Louis Aliot, député européen et Vice-président de notre mouvement.

De très nombreux amis du Front National étaient réunis pour participer à cette journée conviviale et patriote et donner le coup d’envoi d’une bataille qui sera décisive pour la France, celle que nous aimons et qu’il nous faut protéger sous peine de disparition. Très fiers du chemin déjà parcouru et des grands succès enregistrés depuis près de trois ans, militants et sympathisants sont désormais entièrement tournés vers un objectif unique, celui de permettre à Marine Le Pen d’accéder à la Présidence du pays.

Merci à Louis Aliot d’avoir honoré la rentrée politique de notre Fédération de sa présence !

IMG_0398 IMG_0396

Haut de page