Julien MassonCommuniqué de Julien Masson, candidat Front National dans la 2ème circonscription d’Ille-et-Vilaine.

Après le psychodrame Gaspard Gantzer qui a finalement renoncé de peur de ne plus voir la Rotonde, le feuilleton continue pour « En Marche ». Une habitante de La Chapelle-des-Fougeretz a d’abord été investie jusqu’à ce qu’elle apprenne par la presse que c’est finalement Laurence Maillart-Méhaignerie qui était choisie…. l’imbroglio est total, la candidate sélectionnée attire déjà les foudres de son propre camp, des militants appelant à son retrait.

Un tel bricolage d’appareils visant in fine à placer l’épouse du neveu de Pierre Méhaignerie n’est pas digne des attentes de nos compatriotes de la 2ème circonscription d’Ille-et-Vilaine. Celle-ci avait demandé l’investiture UDI avant de se rabattre sur « En Marche » où elle est également loin de faire l’unanimité… Ces investitures macronistes font preuve une nouvelle fois d’un amateurisme flagrant.

J’ai déjà eu l’occasion de proposer la candidature de Bertrand Plouvier dans le cadre d’une fusion LREM « Les Républicains En Marche ». Cette possibilité est d’autant plus d’actualité puisque le nouveau Premier Ministre est juppéiste comme Bertrand Plouvier. C’est aussi son ami Bruno Le Maire, dont il vantait le pseudo « renouveau » pour prendre la tête de l’UMP, qui vient d’être nommé Ministre de l’Economie.

Bertrand Plouvier ne peut donc en aucun cas incarner une opposition crédible au quinquennat Macron: ce sont les mêmes.

Pour un nouvel espoir, une opposition constructive et déterminée, les Français enverront des députés patriotes au Palais Bourbon !