Gilles Pennelle

Gilles Pennelle

(0 commentaires, 20 articles)

Cet utilisateur n'a pas partagé les informations de profil

Articles par Gilles Pennelle

Communautarisme, insécurité et ruine économique : c’est cette France là que vous voulez ?

Pour en finir avec le chaos immigrationniste et l’islamisme, une seule solution :
votez Marine et partagez massivement cette vidéo !

Annulation du Schéma Régional Eolien : une victoire des habitants de la ruralité !

GillesCommuniqué de Gilles Pennelle, Président du groupe des élus FN au Conseil régional de Bretagne, Secrétaire départemental du Front National en Ille-et-Vilaine.

Les élus Front National au Conseil régional de Bretagne se félicitent de l’annulation du Schéma Régional Eolien par le tribunal administratif de Nantes. C’est un désaveu cinglant pour la majorité socialiste conduite par Jean-Yves Le Drian.

Celle-ci avait en effet refusé de prendre en compte la protection de la nature, des sites et des paysages de Bretagne.

Les éoliennes géantes, qui enrichissent surtout les multinationales, défigurent gravement nos campagnes et sont aussi source de graves nuisances pour les riverains.

Cette décision de justice salutaire vient conforter la position des élus Front National qui, depuis leur élection, combattent au sein du Conseil régional l’implantation d’éoliennes dans la ruralité bretonne.

Gilles Pennelle était l’invité du 19/20 de France 3 Bretagne

 

Congrès du FN – Intervention de Gilles Pennelle sur la ruralité

Elections sénatoriales en Ille-et-Vilaine : un beau dimanche pour le Front National

Le Front National et la réforme territoriale

Le Front National et la réforme des rythmes scolaires

A l’Ouest, il y a du nouveau…. La Vague Bleu Marine !

photo Gilles PennelleLe 26 octobre restera une date importante pour la fédération du FN d’Ille et Vilaine. La visite de Marine le Pen a en effet été un grand succès.

Dès le matin sur le marché de Fougères, le ton était donné. L’accueil réservé à notre présidente par la population a surpris, même dans nos propres rangs. Un « accueil chaleureux » pour France 3 Bretagne, un « accueil étonnant » pour le Figaro et le Journal du Dimanche. C’est dans l’air sur la 5 a consacré un grand moment de son émission du lundi 28 octobre à cet évènement qualifié de « surprenant ». Seul Ouest France ne semble pas avoir remarqué l’extraordinaire ferveur des Fougerais autour de Marine… Pendant plus d’une heure, Marine a serré des mains, signé des autographes et posé pour les photos réclamés par tous. La preuve est faite qu’en Bretagne aussi, il est en train de se passer quelque chose……

Marine Le Pen a par la suite pendant près d’une heure présidé le bureau départemental de la Fédération FN d’Ille et Vilaine. A cette occasion, elle a tenu à féliciter ses cadres pour l’extraordinaire travail accompli depuis quelques mois. « Le Front National se dote enfin d’une fédération puissante en Ille et Vilaine, j’en suis très satisfaite ! ».

La conférence de presse qui s’est tenue à Fougères a été suivie par une vingtaine de journalistes de la presse régionale et nationale. A cette occasion, Marine a insisté sur l’importance de la bataille des municipales en cours et s’est exprimée longuement sur la crise bretonne provoquée par l’Europe de Bruxelles et la mondialisation sauvage.

Le buffet militant de St Aubin du Cormier a été l’apothéose de cette visite. Dans une salle trop petite s’entassaient plus de 700 adhérents et militants du FN (Pour que tous soient assis, nous aurions pu effectivement limiter les inscriptions à 530, ce ne fut pas notre choix). Le temps a cependant manqué à Marine pour saluer chacun d’entre eux.  C’est sur des images de cette salle comble et enthousiaste que France 3 Bretagne conclut son reportage au  journal  TV du soir : « face à la popularité croissante de Marine Le Pen, les partis traditionnels sont condamner à  réagir, sinon ils pourraient se faire doubler en mars prochain ».

Merci à l’équipe organisatrice, merci à tous ceux qui, d’une façon ou d’une autre, ont contribué à la réussite de cette journée et qui n’ont pu partager totalement avec nous ces moments inoubliables.

La visite de Marine n’est cependant que le début de la mobilisation générale. Au travail, donc, jusqu’à la victoire finale !

Plan Ayrault pour la Bretagne, ou comment détruire un incendie qui a déjà détruit la maison !

Gilles-Pennelle-siteCommuniqué de presse de Gilles Pennelle, Secrétaire départemental de la Fédération Front National d’Ille-et-Vilaine.

Le Front National dénonce avec la plus grande virulence la mise en scène médiatique baptisée « Pacte d’avenir pour la Bretagne » organisée par Jean-Marc Ayrault entouré de 14 ministres mercredi 16 octobre 2013 à Matignon. Beaucoup de paroles, de larmes de crocodiles et quelques saupoudrages d’argent…Mais malheureusement aucune décision de fond qui permettrait de stopper les destructions massives d’emplois dans l’industrie et l’agriculture bretonnes.

Jean Marc Ayrault est apparu une fois de plus dans le rôle traditionnel des politiciens français : le pompier incendiaire ! Ce sont en effet ses choix politiques nationaux et européens qui expliquent aujourd’hui le marasme économique et social de la Bretagne. Livrées à une concurrence déloyale du monde entier par la disparition des droits de douane voulue par l’Union Européenne de Bruxelles et les banques, les entreprises bretonnes de l’agroalimentaire mais aussi de la haute technologie (Alcatel à Rennes, Carl Zeiss à Fougères …) perdent un à un leurs clients.

Seules la remise en cause des traités européens imposés aux français par la gauche et la droite, la fin des normes technocratiques et des charges qui pèsent sur les entreprises et la suspension de l’absurde écotaxe permettront de sauver nos emplois. Le reste n’est que gesticulation politicienne. Les Bretons sauront en tirer toutes les leçons le moment venu.

Les salariés de Lampaul-Guimiliau envoyés à l’abattoir par l’Europe ultra-libérale de Bruxelles

photo Gilles PennelleCommuniqué de Gilles Pennelle, Secrétaire départemental de la Fédération Front National d’Ille-et Vilaine.

Après les suppressions d’emplois chez Doux, Marine Harvest et Tilly-Sabco, la fermeture de l’abattoir GAD de Lampaul-Guimiliau est une catastrophe humaine et sociale pour toute la Bretagne. Plus de 850 emplois, sans compter les indirects, sont ainsi détruits.

La filière porcine bretonne est frappée à mort par une concurrence déloyale imposée par l’Europe ultra-libérale de Bruxelles et les banques. Le porc allemand ou espagnol abattu par des salariés payés trois euros de l’heure inonde en effet notre marché ! Les responsables de ce désastre sont les politiciens de l’UMPS et du Centre. Ils ont imposé aux français des traités européens qui nous interdisent de protéger nos entreprises face à la jungle de la concurrence internationale.

Marine Le Pen et le Front National apportent leur soutien total aux salariés de l’abattoir de Lampaul-Guimiliau sacrifiés aujourd’hui sur l’autel de l’ultra-libéralisme défendu par la gauche et la droite. Ils demandent la mise en place d’un plan d’urgence de l’État français pour sauver la filière porcine bretonne. Il faut donc renégocier les traités européens, interdire le dumping social des pays de l’Union Européenne comme l’Allemagne et l’Espagne, baisser les charges qui pèsent sur les entreprises et les éleveurs et réintroduire dans les cantines scolaires la viande de porc souvent supprimée à la demande des associations communautaires.

La filière porcine bretonne peut et doit vivre. Pour cela il faut tourner le dos aux politiques suivies depuis des années. Le Front National est prêt à relever ce défi.

Brignoles : la victoire des français oubliés face à l’UMPS

photo Gilles PennelleCommunique de Gilles Pennelle, Secrétaire départemental de la Fédération Front National d’Ille-et Vilaine.

Le Front National d’Ille-et-Vilaine se félicite de la nette victoire de Laurent Lopez, candidat FN de l’élection cantonale partielle de Brignoles (83).

Ce résultat marque la victoire des français qui souffrent en silence, oubliés de la classe politique UMPS. Il est aussi la défaite de la candidate UMP, soutenue par Harlem Désir, et du pseudo front républicain, alliance objective des copains et des coquins.

Le Front National a démontré qu’il peut gagner seul face au parti unique UMPS.

Cette victoire en appelle d’autres. Les prochaines échéances municipales le démontreront !

150 emplois supprimés à Fougères chez Carl Zeiss : le double langage du maire et du député de la circonscription

photo Gilles PennelleCommuniqué de presse de Gilles Pennelle, Secrétaire départemental de la Fédération Front National d’Ille-et-Vilaine.

Le groupe allemand Carl Zeiss vient d’annoncer la suppression de 150 emplois sur son site de Fougères. C’est pour notre ville et sa région une catastrophe sociale et humaine. La concurrence déloyale des entreprises asiatiques, et particulièrement japonaises, explique la perte du gros client GrandVision qui représentait 40% de l’activité.

L’ouverture totale de nos frontières par la suppression des droits de douane voulue et imposée par l’Europe de Bruxelles est en train de détruire l’industrie bretonne.

Les gesticulations habituelles du maire et du député de la circonscription n’y changeront rien. Bien évidemment ils ont fait part de leur consternation, bien évidemment ils ont écrit au ministre (la belle affaire !), bien évidemment ils versent des larmes de crocodiles ! Cependant leur politique est directement responsable de ce drame social. Tous deux soutiennent l’Europe ultralibérale de Bruxelles qui interdit de protéger nos industries de la concurrence étrangère ; tous deux appartiennent à des formations politiques qui ont alourdi les charges sur nos entreprises et disent à Fougères le contraire de ce qu’elles votent à Paris.

Marine Le Pen et le Front National apportent leur soutien aux salariés de Fougères sacrifiés sur l’autel de la mondialisation libérale voulue par le PS, l’UMP et les Centristes. Ils réclament une renégociation d’urgence des traités européens et le retour d’un protectionnisme intelligent, comme le font d’ailleurs nos principaux concurrents. Il en va de la survie de notre économie et de nos emplois.

Braquage du tabac-épicerie de Coglès : les responsables sont les élus de la classe politique PS-UMP-Centristes

photo Gilles PennelleCommuniqué de presse de Gilles Pennelle, Secrétaire départemental du Front National en Ille -et-Vilaine.

L’attaque violente qui a eu lieu dimanche 21 septembre à Coglès contre le propriétaire âgé du tabac-épicerie allonge une liste déjà importante d’agressions et de braquages contre les commerces des communes rurales de notre région.

Grâce aux lois Dati adoptées sous Sarkozy et aggravées aujourd’hui par le laxisme judiciaire du gouvernement socialiste (loi Taubira), les voyous et les délinquants ne risquent plus rien. Ils le savent et multiplient donc leurs forfaits. L’exemple du braqueur armé du tabac de St-Germain-en-Coglès arrêté, jugé et immédiatement remis en liberté le prouve. Les élus UMP – PS – Centristes, qui localement versent des larmes de crocodile, ont voté ces lois à Paris. Ils sont les premiers responsables du climat de forte insécurité qui frappe désormais nos campagnes.

Le Front National réclame d’urgence l’abrogation de ces textes qui permettent aux juges de ne plus emprisonner les auteurs d’attaques à main-armée. Il demande également la construction d’urgence de nouvelles prisons et l’application stricte du code pénal. La peur doit enfin changer de camp !

Nouveau découpage des cantons en Ille-et-Vilaine : les socialistes gouvernent mal mais se défendent bien !

photo Gilles PennelleCommuniqué de Gilles Pennelle, Secrétaire départemental de la Fédération Front National d’Ille-et-Vilaine.

Le Front National dénonce le nouveau découpage cantonal par les socialistes. Ignorant définitivement l’identité des territoires à laquelle sont attachés les habitants, le ministère de l’intérieur n’a suivi qu’une seule logique : assurer aux socialistes et à leurs amis la mainmise sur notre département. Les invraisemblables découpages de Fougères, de l’agglomération de Rennes et du pays de St-Malo sont révélateurs.

Les gouvernements changent, les pratiques sont les mêmes. Le Front National d’Ille-et-Vilaine s’étonne d’ailleurs de ne pas avoir été consulté par les services de la préfecture, comme l’ont été les autres formations politiques. Il constate que ce « charcutage électoral » éloignera encore plus les élus des citoyens et aggravera donc la crise politique que traverse notre pays. La priorité des élus de la classe politique UMPS, c’est de tout faire pour assurer leur réélection et non de résoudre les problèmes du chômage, de l’insécurité et de l’immigration. Les électeurs sauront s’en souvenir.

 27cantons OF-CommuniquéCantonales

Réunion de rentrée pour le Bureau départemental 35

Présidé par Gilles Pennelle, un Bureau départemental élargi était réuni ce 7 septembre. Dans une ambiance à la fois conviviale et studieuse, l’équipe de la Fédération a pu aborder un ordre du jour très riche (venue prochaine de Marine Le Pen en Ille-et-Vilaine, échéances municipales, création du site internet, campagne d’adhésions de cette rentrée, nominations de nouveaux responsables de secteurs…).

La Fédération 35 est déterminée à travailler sans relâche pour faire progresser le Front National et les couleurs Bleu Marine dans notre département.

Bonne rentrée à tous.

BD-07-09-2013

La Fédération 35 lance une campagne d’adhésions

Marseille, devenue Chicago/Mer, Trappes, Toulouse, Brétigny/Orge… L’été a été émaillé d’une succession ininterrompue de faits divers où se sont mêlés violences urbaines, trafics en tous genres et communautarisme.

A Rennes également, une tension sans cesse croissante gagne la ville, notamment dans le quartier du Blosne. Policiers, pompiers et médecins y sont de plus en plus régulièrement pris à partie.

Le Front National est désormais le seul rempart contre la montée de cette barbarie !

Devant l’urgence de la situation, la Fédération 35 lance une campagne d’adhésion. Adhérez, réadhérez et faites adhérer ! 

A Rennes, après les policiers, ce sont les pompiers qui viennent d’être caillassés !

photo Gilles PennelleCommuniqué de Gilles Pennelle, Secrétaire départemental de la Fédération Front National d’Ille-et-Vilaine.

Début juillet, les policiers de la BAC étaient violemment agressés et menacés «d’être égorgés ainsi que leurs proches » dans le quartier du Blosne à Rennes. Ils reçurent l’ordre de « ne pas interpeller les auteurs et de se replier ». (Témoignage d’un policier, Ouest France du 12 juillet 2013)

Depuis, la tension ne cesse de monter quotidiennement dans ce quartier déjà tristement célèbre par l’expulsion au printemps d’un boucher-charcutier par des groupes communautaires.

Le Front National d’Ille-et-Vilaine est en mesure de révéler que le mardi 20 août dernier en soirée, ce sont des pompiers intervenant pour un décès naturel dans un appartement qui ont été caillassés par une trentaine d’émeutiers. Seule l’intervention de plusieurs véhicules de police a permis, avec difficulté, leur dégagement tard dans la nuit.

Ces faits d’une extrême gravité ont été pourtant totalement passés sous silence. Pourquoi ? Faut-il cacher la réalité aux Rennais ? Leur ville, réputée dans les salons parisiens et chez les bobos si douce, si tolérante, basculerait-elle dans la barbarie ? Quand on agresse les pompiers et le SAMU, n’en déplaise à la classe politico-médiatique, on exprime pas « une détresse sociale » mais une volonté d’imposer d’autres lois et d’autres règles que celles de la République Française.

La complicité des pouvoirs publics dans ce qu’il faut bien appeler une colonisation de territoires est scandaleuse. Quand un gouvernement ne défend plus ses citoyens, ses policiers, ses pompiers et ses médecins, c’est qu’il a perdu toute légitimité et qu’il doit être remplacé d’urgence.

Seuls Marine Le Pen et le Front National sont aujourd’hui capables de rétablir la paix et la tranquillité dans tous les quartiers. Les français sont de plus en plus nombreux à en prendre conscience. A Rennes, comme ailleurs, ils le démontreront avec force aux élections municipales.

Explosion des cambriolages en Ille-et-Vilaine Le Front National interpelle solennellement le Préfet.

photo Gilles PennelleCommuniqué de Gilles Pennelle, Secrétaire départemental du Front National d’Ille-et-Vilaine.

Après une augmentation de plus de 33% en 2012, les cambriolages continuent de se multiplier en Ille-et-Vilaine. Cet été, des communes entières (Montfort-sur-Meu, Gévezé, Janzé, mais aussi les zones rurales autour de Vitré et Fougères) ont été livrées à ce qu’il faut bien appeler de véritables razzias contre les domiciles privés par des bandes organisées, souvent dirigées de l’étranger.

Un cambriolage est un acte grave. Au-delà du préjudice matériel, il est toujours vécu par les victimes comme un traumatisme personnel profond.

Faute de moyens et d’ordres clairs, les forces de l’ordre sont désarmées. Les politiciens de l’UMP, du PS et du Centre se désintéressent du sort des victimes. Ce sont d’ailleurs eux les vrais responsables de cette explosion des cambriolages. Ils ont en effet voté des lois qui permettent aux juges de remettre systématiquement en liberté les auteurs de cambriolages arrêtés. Pour preuve, très récemment, un tribunal vient de condamner à seulement six mois de prison avec sursis un voyou qui avait commis pas moins de trente cambriolages dans des quartiers de Rennes et de Saint-Jacques-de-la-Lande.

Les cambrioleurs agissent donc en toute impunité. Ils savent qu’ils ne risquent rien.

Le Front National d’Ille-et-Vilaine demande donc solennellement au Préfet de faire de la protection des personnes et des biens une priorité départementale.

Des moyens importants doivent être mis en place pour démanteler les réseaux criminels. Le Front National exige que le code pénal soit appliqué à la lettre et que les cambrioleurs soient très sévèrement condamnés.

Le laxisme judiciaire a assez duré. Il y a urgence sinon, en l’absence de la protection des pouvoirs publics, les honnêtes citoyens seront peut-être demain dans l’obligation de se défendre eux-mêmes. Ce qu’il faut bien évidemment éviter.

Flux RSS de Gilles Pennelle
Haut de page